POUR VOS RECHERCHES

Google

samedi 6 août 2016

Les citoyens haïtiens en provenance du Brésil accentuent la crise des immigrants en Colombie

L’office des Migrations de Colombie a déclaré que, depuis le début de l'année Les Haïtiens ont commencé un exode du Brésil un impact en Colombie.
L'arrivée des Haïtiens en Colombie du Brésil accentue la problématique des immigrés clandestins que confronte le pays ce moment le pays, en particulier avec la présence de près de 1.300 Cubains qui sont parqués dans une cave dans la municipalité de Turbo, a déclaré à l'agence EFE une source officielle.
Le directeur régional du bureau régional de l'Ouest de l'office de Migration de Colombie, Darío Fernando Daza, a déclaré que depuis le début de l'année les Haïtiens ont commencé un exode du Brésil "qui a provoqué un vrai impact" en Colombie qui représente l'un des couloirs qu'ils doivent emprunter pour atteindre les États-Unis. "Après le tremblement de terre en Haïti en 2010, environ 45.000 personnes ont été accueillis au Brésil où ils avaient des incitations pour accéder à l'emploi et rester dans ce pays. La période de l'assistance arrive à sa fin au début de cette année et depuis ils ne cessent d'être des victimes des trafiquant de personnes" a expliqué Daza.
Une autre raison pour laquelle la Colombie a vu augmenter les flux migratoires, alimentés particulièrement par les cubains, sont les élections présidentielles américaines, qui se tiendront le 8 Novembre prochain.
"Ces citoyens avaient la prétention d'atteindre les USA avant qu'une nouvelle élection présidentielle ne puisse changer les conditions d'entrée ", a-t-il dit. En se référant aux immigrants illégaux les autorités colombiennes font une distinction entre ceux qu'elles considèrent comme des victimes et ceux qui sont des immigrants volontaires.
"Les migrants irréguliers que nous accueillons peuvent se retrouver dans des conditions des victimes lorsque nous arrivons à conclure qu'ils ont été victimes de la traite de personne (...) Mais il y a aussi une migration volontaire, qui peut être exercée par tout citoyen du monde dans le but de passer d'un pays à l'autre ", a-t-il ajouté.
Au cours des deux derniers jours l'office de Migration de la Colombie a logé 169 victimes de la traite des êtres humains dans le département de Valle del Cauca (sud-ouest).
L'institution a également expulsé 360 immigrés clandestins sans papiers, la plupart d'entre eux de nationalité haïtienne, qui ont été découverts par les autorités dans sept départements du pays.
Ce groupe était aussi constitué 13 Cubains et trois Indiens ont été découverts par les autorités dans un hôtel de Turbo, le principal port de la région des Caraïbes d'Urabá, en bordure du Panama.
Cependant, ces étrangers ne font pas partie des 1.300 immigrants cubains sont entassés dans une cave de ce port depuis plus de deux mois.
La situation devient plus tendue jour après l'annonce Turbo gouvernement colombien que, à cause de la fermeture de la frontière avec le Panama pour les sans-papiers, les cubains seront expulsés vers leur pays ou vers l'Equateur, par où ils sont rentrés en Colombie.
Source:http://www.wradio.com.co/noticias/actualidad/haitianos-procedentes-de-brasil-acentuan-crisis-de-inmigrantes-en-colombia/20160806/nota/3209222.aspx
Traduction: Dr Jonas Jolivert

Aucun commentaire: