POUR VOS RECHERCHES

Google

lundi 30 novembre 2015

OU SONT-ILS LES VRAIS AMIS D'HAITI?

OU SONT-ILS LES VRAIS AMIS D’HAITI ?
Chaque fois que j’ai l’occasion de consulter les médias à la recherche de nouvelles pouvant témoigner d’une certaine pertinence de la chose haïtienne, je tombe souvent et toujours sur des reportages sur des actions humanitaires effectuées en faveur des couches défavorisées du pays.
J'aime bien partager ces actions utiles rentrant dans le cadre de l'humanitaire et de la solidarité. Je reste certain et persuadé que beaucoup de nos compatriotes en tirent un certain bénéfice. Cependant je suis convaincu -pour en avoir fait l'expérience - que celui qui en sort le mieux loti dans ce genre d'action c'est surtout celui qui la réalise. La satisfaction d’avoir fait quelque chose de bien et surtout de se braquer quelques projecteurs peuvent être jouissifs.
Cependant, pour reprendre une de ces formules déjà connue, j’ai l’impression que beaucoup préfèrent donner « humanitairement » un poisson que de montrer comment pêcher !
Et même quand une « ONG au bon cœur », montre à travers des ateliers spécifiques comment il faut pêcher ; il y a toujours un problème de fond que l’on évite de toucher, une situation plus sérieuse dont la prise en charge sonnerait la fin du problème de façon définitive.
Ces situations plus sérieuses, essence de ce problème que l’on prétend résoudre sont en effet des fonds de commerce lucratif, raisons d’être de beaucoup d’organisations et d’individus.
Aujourd’hui j’aimerais tellement voir se mobiliser, des associations étrangères émanant de ces groupes qui se déclarent « AMIS D’HAITI » pour s’intéresser de près à ce qu’il se passe actuellement en Haïti avec les élections présidentielles.
J’aimerais voir d’autres instances différentes de l’Union Européenne, de l’USAID, du Core Group, de l’ONU, de l’OEA, des envoyés spéciaux des ambassades de France, des Etats Unis d’Amérique, du Canada, intervenir pour vérifier ce que les haïtiens sont obligés malgré eux de subir.
Je sais que le problème des haïtiens devraient être résolus par les haïtiens eux-mêmes et que la Communauté Internationale ne fait que les accompagner.
Je sais aussi que nous sommes responsables de la situation dans laquelle nous nous trouvons mais nous commençons à nous questionner sur les conditions dans lesquelles nous recevons ces marques de générosité.
Nous avons du mal à sentir l’effet de ces avancements que les décideurs proclament au quotidien.
Aujourd’hui encore Haïti poursuit son calvaire de crise en crise ; cette fois-ci avec des élections présidentielles ratées et considérées comme telles par tout le monde sauf par la Communauté Internationale et les partisans du régime au pouvoir, une espèce de marionnette dont les ficelles semblent être tirées par des mains venant de l’extérieur !
Les satisfécits et les messages d’encouragement que reçoit le fameux CEP d’Haïti ne viennent, jusqu’à présent, que de ces instances qui en fait représentent les tentacules d’une même pieuvre disposée à étrangler Haïti et son peuple alors qu’elle prétend les sauver de la noyade.

IL est évident que l’on doit définitivement admettre que « LES VRAIS AMIS RESTENT RARES » !

Aucun commentaire: