POUR VOS RECHERCHES

Google

lundi 28 septembre 2015

SUR LES DÉBATS PRESIDENTIELS

Le débat qui devrait avoir lieu maintenant en Haïti ou ailleurs c’est de démontrer combien il est difficile, voire impossible de réaliser des élections présidentielles avec plus d’une cinquantaine de candidats.
On discuterait de la mise en œuvre d’une politique avec un train de mesures efficaces visant à diminuer considérablement ce nombre qui pousse carrément à rire. Si rien est fait pour les élections à venir, le nombre de candidats connaîtra une croissance exponentielle. Car c’est dans l’air du temps d’être candidat à la présidence.
Comme le joueur de lotto qui se perd dans ses rêves qui s’émiettent après le tirage, beaucoup s’excitent et se grisent en se laissant appeler « président » par leurs partisans conditionnels.
Des élections avec un nombre aussi important de candidats est matériellement impossible. Haïti détient déjà le record dans ce domaine donc il faut absolument arrêter ce déferlement de candidats qui s’abat sur le pays comme la pire des diarrhées !
Ceux qui se lancent dans l’organisation de débats présidentiels feront bien d’expliquer comment organiser un débat sérieux avec 54 candidats !
Si par la magie des organisateurs cette liste a été réduite à un nombre plus décent et manipulable cela aurait voulu dire que le principe de neutralité n’est pas respecté et que les organisateurs s’éloignent de l’objectivité et influencent le sens des votes.
Une confrontation entre les élus qui se seraient extraits de cette mêlée en obtenant leurs tickets pour le second tour serait incontournable. Ce, même au niveau de la Diaspora ! Combattre c’est bien quand on sait choisir le bon combat. Se monter sur les fronts juste pour se montrer n’est d’aucune utilité !

Aucun commentaire: