POUR VOS RECHERCHES

Google

dimanche 10 août 2014

Plus de touristes en Haïti, mais encore trop peu

Mise à jour le samedi 9 août 2014 à 21 h 42 HAE
Un jeune homme jette un regard sur Abaka Bay,
sur l'Île-à-Vache, qui dénombre deux hôtels-boutiques.
Photo : Stringer/Reuters
 Le tourisme haïtien prend du mieux. Malgré les défis économiques, le ministère du Tourisme veut ouvrir les portes du pays aux voyageurs en assurant que les infrastructures pour les accueillir sont là. Encore faudra-t-il réussir à changer l'image du pays.
Réunis samedi à Montréal pour une opération séduction, les intervenants présents lors de l'exposition Destination Haïti ont invité les Québécois à visiter celle que l'on surnommait autrefois la Perle des Antilles. Une opération impossible à imaginer il y a tout juste trois ans, après le séisme.
« Dès qu'on parlait de tourisme, littéralement, on se faisait traiter de fous », explique l'un des pionniers de l'industrie du tourisme haïtien, Jean-Cyril Pressoir, joint à Port-au-Prince.
Les choses ont bien changé depuis qu'il a fondé son agence en 2005.
Air Transat propose depuis 2012 un forfait de sept jours. Et en Haïti, le ministère du Tourisme s'affaire à ce que JetBlue et American Airlines proposent bientôt les leurs.
Aux yeux du gouvernement comme de l'industrie, le tourisme est vu comme un secteur qui peut contribuer à créer des emplois, souligne Jean-Cyril Pressoir.
Plus de touristes, mais encore trop peu
Assis au pied de sa maison sur l'Île-à-Vache,
l'un des leaders de l'opposition, Jerôme Genest,
souhaite faire du pays un paradis pour les touristes.
Photo : Stringer/Reuters
 En 2013, Haïti a accueilli plus de 419 000 touristes, soit 64 % de plus qu'en 2010, année du tremblement de terre.
Malgré des chiffres en hausse, le pays fait pâle figure aux côtés de sa voisine la République dominicaine, qui a reçu 4,6 millions de visiteurs en 2013.
C'est que les infrastructures du pays font parfois défaut. « On manque d'infrastructures, d'entreprises qui, quelque part, peuvent donner ces services », fait-il valoir.
Il y a aussi l'image d'Haïti, trop souvent associée à la pauvreté. Une image qui tend toutefois à s'améliorer, selon l'organisatrice de l'exposition Destination Haïti, Keithy Antoine.
« Haïti est en train de remonter la pente et se hisse dans les destinations-soleil à nouveau, donc la Perle est retrouvée. »— Keithy Antoine
Avec les informations de Bahador Zabihiyan

Aucun commentaire: