POUR VOS RECHERCHES

Google

vendredi 21 février 2014

PORT-AU-PRINCE ENTRE VILLE ET DEVILLE

21 février 2014, 13:57
Port-au-Prince, ville et déville. Thèse et antithèse. La ville qui crie sa vie au monde. Défiant l'univers et ses lois. Une ville nue se donnant aux regards. Sans fard maquillage ou chichi.
Une ville à prendre ou à laisser. A aimer ou à haïr. A fuir ou à chérir. Une ville qui ne laisse jamais indifférent.
Elle se réveille dans le bruit. Recouvre son intimité contre les murs du son. Au-delà du silence imposé comme gage de sérénité.
Elle se tient debout sur ses jambes frêles, Sur son sol aride et instable. Elle s’accroche et s’enracine dans les mornes jadis vierges aujourd’hui livrées au dépucelage anarchique.
Elle résiste.
Et le jeune soussafleur (oiseau mouche) sorti du vert feuillage, se met à bourdonner et à butiner. Chatouillant l’air autour d’une tête inconnue, d’un visage émerveillé et une oreille droite charmée et attentionnée.
J'entends comme jamais. Le battement vertigineux de ses ailles frêles et vigoureuses.
Me disait-il bonjour?
Jouait-il sa partition dans ce concert de bruit?
A-t-il perçu mon attitude figée devant ce tableau magistral et mon émerveillement puéril ?
Une ville verte dans un pays ou le déboisement se chiffre à 98.5 pour cent.
Il aura suffit de prendre de la hauteur, se placer au-dessus des idées reçues, au dessus des tableaux décrits, en dehors des cadres imposés pour respirer l'arôme du bruit, les senteurs du vide, la magie des connivences entre classes ordres,genres familles et espèces.
Et l'horizon se dessinant en forme lignes et reliefs. Des lignes entre ruptures et cassures. Des formes entre harmonie et cacophonie. Des pentes qui glissent et des césures qui surprennent.
Ici, l'horizon est autre chose que cette ligne accidentée ou généralement le ciel semble s'arrimer dans une étreinte à couper le souffle à la terre.
Elle est encore mieux que cette image de coucher de soleil ou la sphère jaunie d'incandescence se noie dans la mer sans éclaboussure ni grésillement.
Assimilant un alliage parfait entre l'eau et le feu.
Un mariage à la fois parfait et discordant.
Port-au-Prince entre ville et déville
Port-au-Prince entre bruits et silences
Jonas Jolivert
Juillet 2013

Aucun commentaire: