POUR VOS RECHERCHES

Google

jeudi 29 août 2013

« Expo Lakay », espace de promotion de jeunes créateurs d’Haiti


Par Samora Chalmers
P-au-P., 28 aout 2013 [AlterPresse] --- La première édition de la foire artisanale « Expo lakay » s’est tenue le week-end écoulé à l’hôtel Royal Oasis. L’opération met en vitrine la production de douze participants et l’accent a été porté sur les produits de différentes régions du pays.
Pour l’organisatrice, Djunelle Isidor, directrice de la société « J’organise… en pointe fine », l’objectif visé est avant tout de promouvoir les jeunes créateurs et de sensibiliser le grand public à la consommation des produits locaux.
Le défi des organisateurs était clairement d’apporter de la nouveauté et d’imprégner la foire d’une identité propre.
L’événement, tenu du samedi 24 au dimanche 25 août 2013, a été soutenu par « Ispot Multimedia, Rorolight Studio » et « Parlons Affaires ».
L’offre culturelle et commerciale
L’exposition est mise en place dans les jardins de l’hôtel. L’ambiance de la foire est conviviale, les exposants disponibles et enclins à présenter leurs réalisations. En toile de fond, de la musique haïtienne est diffusée tout au long de l’évènement. Les produits présentés sont tous fabriqués en Haïti et se répartissent en six catégories : bijoux, accessoires, objets de décoration intérieure, produits de beauté, boissons, plantes, meubles et équipements en marbre de Camp-Perrin pour salle de bain. L’exposition propose notamment à la vente :
•les collections de bijoux en corne et os de Thamara Louis Mécène, de « Mari’ Or Collection S.A »,
•Une série de sacs perlés et en paillettes, sacs en jute peints, de sandales en cuir et en paille de du magasin d’objets artisanal « Tisaksuk »,
•Des sculptures et des vases du céramiste « Aony »
•Les objets de décoration intérieure : chaises, lampes et vide poche de « Kali Art Deco »,
•Le marbre de Camp-Perrin,
•Les produits de beauté de « Centrica », centre de traitement capillaire préparé avec de l’huile de palme présentant une odeur agréable et des arômes variées, d’Akvy Naturelle, de Mystical products,
•Les Boissons : liqueur à base d’essence naturelle de « SaraFay »,
•Les plantes de « Souvenir Shop ».
En invitant les jeunes artisans, « Expo Lakay » a réussi son pari. Même si la manifestation a réuni au total douze exposants sur les seize annoncés sur les affiches. Certains produits ont créé la surprise, tels que les objets élégants fabriqués en marbre et les produits pour les cheveux. L’exposition présente avec cohérence des produits qui tous ont une « couleur locale ».
Djunelle Isidor constate que la clientèle locale a connu une importante croissance au cours de cette année. Le public haïtien s’intéresse de plus en plus, selon elle, au jeu de la redécouverte permanente de la richesse et de la créativité de nos artisans nationaux. Ce constat l’a motivé à mettre en place cette opération.
« Expo Lakay » en quête d’originalité
L’exposition a sélectionné et réuni des produits artisanaux présentant un effort de création et de design. L’initiative « Expo lakay » est intéressante et met en valeur les savoirs faire locaux et nationaux de jeunes entrepreneurs évoluant dans le secteur de l’Artisanat. Une approche novatrice, qui comporte aussi certains risques, puisqu’il faut aider ces artisans à conquérir un marché et à lancer leur ligne de produits, tout en évitant les répétitions et les stéréotypes.
Cet espace a donc été une vitrine et les jeunes talents ont pu bénéficier d’une visibilité pour montrer et vendre leurs articles. Cependant, peu d’informations ont été fournies sur ces exposants et leurs produits respectifs. La foire n’a donc malheureusement pas été un espace de rencontre entre les jeunes artisans et les différents agents de distribution et de commercialisation. Un plan de communication devrait à l’avenir soutenir ces créateurs notamment en ce qui concerne la mise en marché de leurs produits, afin de leur permettre de se consacrer entièrement à la création.
Il existe déjà plusieurs types de foires en Haïti, « Expo Lakay » a donc intérêt à mettre en avant ses spécificités. Même si l’événement a été annoncé par la presse haïtienne, on a le sentiment qu’un déficit de communication a prévalu et semble avoir limité la portée de l’événement ainsi que les résultats financiers escomptés. L’absence totale d’affiche de promotion à l’entrée de l’hôtel Oasis et dans les espaces donnant accès aux jardins est regrettable. On note également le manque de supports écrits et/ou visuels permettant de découvrir les exposants et l’originalité des procédés de fabrication. Au cours de notre visite le dimanche 25 août, nous avons finalement rencontré très peu de visiteurs.
Les foires sont-elles toujours aussi efficaces ? L’une des participantes insiste sur le fait qu’il s’agit de première foire de l’organisatrice. C’est une grande première pour l’hôtel Oasis, qui a hébergé l’activité et également pour certains des exposants.
« Expo Lakay » devrait peut-être essayer à l’avenir de construire une stratégie de promotion plus efficace pour les artisans haïtiens qui se lancent à la conquête du marché.
Après un report de date et un changement de lieu, dû à une onde tropicale, la première édition d’ « Expo Lakay » donne au final des résultats mitigés. Le faible taux de participation et de fréquentation, nous pousse à nous interroger sur la question de la rentabilité de ce genre d’initiatives. Les frais d’entrée étaient au même prix que celles des grandes foires de masse avec plus de 200 exposants.
L’organisation d’un événement culturel dans un des hôtels phares de la capitale, suffit-il à se trouver un public ? Le projet de « j’Organise » semble pertinent, mais les foires artisanales sont-elles encore efficaces ? Le développement croissant de ce genre évènements s’accompagne-t-il réellement de la professionnalisation et d’une progression des ventes des participants ?
Peut-être faudrait-il commencer à réfléchir à de nouvelles plateformes de promotion plus novatrices et mettre en place des structures de communication et de commercialisation plus efficaces qui viennent réellement en appui aux jeunes artisans créateurs. [sc ts gp apr 20/08/2013 20 :00]
Cette chronique est produite dans le cadre du programme de production et diffusion d’informations multimédia pour une meilleure appréciation des activités culturelles en Haïti. Il est mis en place par le Groupe Medialternatif et Caracoli, institutions impliquées dans la communication sociale et la promotion culturelle, avec le soutien de la Fondation de France et de la Fondation Culture Création à travers le programme FIL Culture.
Depuis octobre 2012, AlterPresse (agence en ligne du Groupe Médialternatif) et Caracoli éditent un agenda culturel hebdomadaire. Agenda et compte rendu sont adaptés pour alimenter une chronique radio qui est diffusée sur cinq stations : Radio Kiskeya (Ouest), Radio Express et Radio Jacmel Inter (Sud-Est), Radio Paillant Inter et Radio PSG (Nippes, une partie du Sud-Ouest).
http://www.alterpresse.org/spip.php?article15054

Aucun commentaire: