POUR VOS RECHERCHES

Google

lundi 3 septembre 2012

Haïti-Isaac : Des paysans appellent l’Etat à subventionner la production agricole

correspondance Ethzard Cassagnol Fonds Verrettes, 3 septembre 2012 [AlterPresse] --- Des paysannes et paysans de la commune de Fonds-Verrettes, victimes lors du passage de la tempête tropicale Isaac, demandent aux autorités de leur venir en aide en subventionnant leurs activités agricoles, selon les témoignages recueillis par AlterPresse.
Les personnes victimes du désastre, pour la plupart des paysannes et paysans, exigent de l’État un programme de subvention immédiate de la production agricole, pour qu’elles puissent relancer leurs activités. S’ils ne reçoivent pas ce support institutionnel dans les jours à venir, la faim s’abattra sur leurs familles, craignent ces paysans. Jusqu’à présent, aucune disposition n’a été mise en place par les autorités étatiques pour permettre à ces familles de faire face à leurs besoins. Pendant le passage d’Isaac sur Haïti, six (6) personnes ont trouvé la mort non loin de Fonds Verrettes. Quatre (4) femmes, qui venaient d’acheter des biscuits, sont décédées sur le chemin du retour à Gros Cheval (grande habitation). Elles sont originaires de « Pays pourri », une section communale de Ganthier. Les deux autres personnes, un enfant et une femme, sont mortes respectivement à Forêts des Pins et à Oriani. La femme en question est décédée à la suite d’un effondrement de maison. Aucun blessé n’a été enregistré. Plus de 43 pour cent de têtes de bétail emportées et 66 pour cent de jardins détruits : tel est le bilan provisoire dressé par les paysans à Fonds-Verrettes. 825 maisons, dont 194 complètement détruites, ont été endommagées à Fonds-Verrettes , selon le bilan transmis par les autorités. 116 familles ont été déplacées, par la protection civile, vers des abris provisoires à l’approche du passage de la tempête Isaac (les vendredi 24 et samedi 25 août 2012), de peur que leurs maisons ne s’effondrent au passage de la tempête tropicale. Ces 116 familles sont retournées vivre dans les mêmes zones à risque qu’auparavant, en général près de ravins. Elles continuent toujours de faire face à des problèmes de sécurité et de mauvaises conditions de vie. Par ailleurs, cinq (5) nouveaux cas de choléra viennent d’être enregistrés à Fonds-Verrettes, selon les dernières informations transmises à AlterPresse. Ces personnes infectées reçoivent actuellement des soins dans un centre de santé communautaire de la zone. Le dernier bilan, émis par la protection civile après le passage de la tempête tropicale Isaac - qui a causé d’importants dégâts à l’habitat et à l’agriculture, fait état de 24 morts, 3 disparus et 42 blessés. [ec emb kft rc apr 03/09/2012 0:00] http://www.alterpresse.org/spip.php?article13344

Aucun commentaire: