POUR VOS RECHERCHES

Google

samedi 19 mai 2012

Haiti – Social : Le Président Martelly appelle à la solidarité et à l’union de tous ce 18 mai 2012, à Arcahaie


Le Président de la République, S.E.M. Michel Joseph Martelly, accompagné de la Première Dame, Mme Sophia Martelly, et du Premier Ministre, M. Laurent Salvador Lamothe, a commémoré, ce vendredi 18 Mai, à l’Arcahaie, la création du Drapeau haïtien.
La cérémonie qui s’est déroulée sous le signe de la convivialité et du patriotisme, a rassemblé les personnalités de tous les secteurs vitaux du pays– le Gouvernement, le Parlement, le pouvoir judiciaire, les corps diplomatique et consulaire, le clergé, le corps universitaire, les organisations locales et internationales, … –autour d’un signe commun à tous les Haïtiens d’Haïti et de la diaspora, le bicolore national, symbole des luttes des ancêtres pour l’Indépendance d’Haïti.
L’homélie de circonstance prononcée par l’Archevêque de Port-au-Prince, Mgr Guire Poulard, secondé par le Curé de la paroisse, le Rév. Père Julien Estiverne, a abondé sur la nécessité pour que les autorités octroient une plus grande importance à l’unité, et fassent preuve d’une plus grande crainte de Dieu dans l’exercice de leurs fonctions.
Après la messe à l’Eglise St-Pierre de l’Arcahaie, le Président de la République a ensuite déposé une gerbe de fleurs sur la Place d’Armes de cette ville aux pieds du monument de l’Empereur Jean-Jacques Dessalines, fondateur de la Patrie et de Catherine Flon, couturière du drapeau, avant d’observer une minute de recueillement à la mémoire de ces aïeux, et de s’adresser à la Nation depuis la Tribune officielle.
Le premier citoyen de la ville, le maire Jean Yvon Nestor et le député de l’Arcahaie, Jean Dany Duvert, croient que ces 209 ans de commémoration constituent une précieuse occasion pour tous de reprendre espoir, de s’unir aux efforts de changement et de progrès du Chef de l’Etat, et de s’adapter aux idéaux de fraternité, d’égalité et de liberté qui nous ont été dictés par les héros de notre indépendance.
Le Ministre de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle, M. Réginald Paul, a fait état d’un patriotisme universitaire basé sur l’évaluation des systèmes de pouvoir et l’arbitrage entre gouvernants et gouvernés, élus et mandants, l’université elle-même et l’Etat. Le Recteur de l’Université d’Etat d’Haïti (UEH), M. Jean Vernet Henry, a lancé pour sa part un appel à la reconquête de la souveraineté nationale dont les leviers seront la réforme de l’université, la promotion de la recherche, la sauvegarde des valeurs culturelles, …
« Pourquoi attendons-nous les malheurs et les catastrophes pour nous mettre ensemble ? Pourquoi ne sommes-nous pas à l’écoute de nos cœurs ? », a insisté de son coté le Chef de l’Etat dès les premières minutes de son discours. Cet appel à l’union des Haïtiens et à leur engagement à l’expansion de la Nation, traduit l’extrême complaisance du Chef de l’Etat dans la recherche d’alternatives à la reconstruction d’Haïti.
Le Président de la République a insisté sur la nécessité du vivre-ensemble, d’une sincère collaboration qui va au-delà de nos divergences, attitudes incompatibles à la commémoration du 18 Mai dont l’ampleur nous vaut la notoriété et la fierté de Premier Peuple noir de l’histoire.
Le Chef de l’Etat qui salue la ratification et l’installation de son nouveau Premier Ministre Laurent S. Lamothe, appelle les Haïtiens à devenir une communauté d’hommes libres, conscients de la mission qui leur unit tous, contre tous les fléaux politiques, économiques, environnementaux mondiaux qui frappent les sociétés.
Le Président Martelly, tout en appelant la communauté haïtienne à l’aider à freiner le déboisement et à combattre tous les handicaps majeurs qui obstruent le lendemain du peuple haïtien, reconnaît la nécessité de la réforme de l’Université, condition essentielle à la valorisation de la culture, au développement de la personne et la reconstruction de la nation haïtienne.
Le Président de la République croit en l’étendue du drapeau, symbole qu’au-delà de toutes nos différences idéologiques, nous sommes et resterons toujours un Peuple uni, toujours prêt à livrer bataille pour garantir notre dignité et notre liberté.
Le 18 Mai, fête du drapeau et de l’Université, est un mariage spécial conçu, dans une perspective de souveraineté intellectuelle par l’ancien Ministre de l’Education Nationale Dantès Bellegarde en 1920, pour initier aux jeunes le symbolisme du drapeau et la nécessité de sa préservation.
http://www.haitinews509.net/2012/05/haiti-social-le-president-martelly-appelle-a-la-solidarite-et-a-lunion-de-tous-ce-18-mai-2012-a-arcahaie/

Aucun commentaire: