POUR VOS RECHERCHES

Google

samedi 5 novembre 2011

AINSI VA LE MONDE...5 NOVEMBRE

Syrie : Assad piétine le plan de paix arabe

Le dictateur syrien avait promis de retirer ses chars des villes et d'ouvrir le dialogue. Au lieu de cela, il a fait tirer sur les cortèges de manifestants, faisant au moins dix-huit nouvelles victimes.
Les promesses n'engagent que ceux qui y croient. La Ligue arabe l'a vérifié à ses dépens, hier, en Syrie. Mercredi, le chef de la diplomatie du Qatar, Jassem al-Thani, croyait avoir fait le plus dur. Le régime de Bachar el-Assad, incapable de juguler une contestation sans précédent, malgré la mort sous les balles de 3 000 manifestants (1) depuis mars, acceptait « sans réserve » le plan de sortie de crise mis au point par ses voisins.
La feuille de route de la Ligue prévoyait l'arrêt de la violence, le retrait de tout le matériel militaire déployé dans les villes syriennes, la libération de tous les manifestants arrêtés ces derniers mois, l'ouverture des frontières aux médias étrangers et, surtout, l'ouverture dans les deux semaines d'un dialogue entre le régime et l'opposition. Elle est bonne pour la corbeille...
Source: http://www.ouest-france.fr/actu/international_detail_-Syrie-Assad-pietine-le-plan-de-paix-arabe-_3637-2007976_actu.Htm

Plus d’une vingtaine de morts en Syrie malgré le plan arabe
Bachar Al-Assad poursuit le massacre
Alors que le président syrien avait donné son accord pour mettre en œuvre rapidement le plan de la Ligue arabe, son armée a continué à tuer les manifestants jeudi et hier, en dépit des nombreuses mises en gardes.
Rien n’a changé en Syrie où les forces de sécurité poursuivent le massacre des civils, malgré la décision du régime de Bachar al-Assad d'accepter un plan arabe devant cesser la répression sanglante du mouvement de révolte. Jeudi, vingt civils ont été tués par balles et des dizaines de personnes ont été arrêtées, alors qu’hier, cinq personnes sont tombées sous les balles des forces de sécurité syriennes. L’acceptation mercredi “sans réserves”, par le pouvoir syrien le plan de sortie de crise qui prévoit un arrêt total des violences, la libération des personnes arrêtées dans le cadre de la répression, le départ de l'armée des villes et la libre circulation des observateurs et médias internationaux, avant l'ouverture d'un dialogue entre le régime et l'opposition, n’a en fin de compte pas empêché l’armée syrienne de continuer à réprimer dans le sang les manifestants. “Nous n'avons pas vu de signes que le régime (du président Bachar al-Assad) avait l'intention de respecter les engagements qu'il a pris”, a commenté la porte-parole du département d'État Victoria Nuland. Ainsi, les États-Unis ont prévenu la Syrie, qu'elle renforcerait encore davantage son isolement international si elle ne mettait pas en oeuvre le plan arabe de sortie de crise...
Source: http://www.liberte-algerie.com/international/bachar-al-assad-poursuit-le-massacre-plus-d-une-vingtaine-de-morts-en-syrie-malgre-le-plan-arabe-165682

Le chef des Farc tué par l'armée colombienne
La mort d'Alfonso Cano devrait rendre la rébellion plus difficile.
L'armée colombienne a tué vendredi le chef des Farc, Alfonso Cano, portant un coup très dur à l'organisation de guérilla d'extrême gauche. Alfonso Cano dirigeait les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) depuis 2008 et la mort du fondateur du mouvement, Manuel "Marulanda" Velez. Sa disparition ne mettra probablement pas fin à la rébellion née il y a une cinquantaine d'années, mais va rendre plus difficiles les actions d'envergure qui ont fait sa notoriété.
Cano, 63 ans, est mort dans un affrontement avec des soldats de l'armée colombienne, a dit le ministère de la Défense sans plus de détails. Le gouvernement avait offert 3,7 millions de dollars pour tout renseignement menant à sa capture. Cano avait échappé en juillet à une opération contre un camp où il se trouvait, prenant la fuite quelques heures avant l'arrivée des militaires...
Source: http://www.lepoint.fr/monde/le-chef-des-farc-tue-par-l-armee-colombienne-05-11-2011-1392889_24.php

La Mecque: Rassemblement sur le Mont Arafat, moment fort du pèlerinage
Plus de deux millions de musulmans ont commencé ce samedi à se rassembler sur le Mont Arafat, moment fort du pèlerinage annuel de La Mecque. Le hajj «se poursuit normalement. Tout se passe bien», a déclaré à l'AFP le porte-parole du ministère de l'Intérieur, le général Mansour al-Turki. Cette année jusqu'à 100.000 agents des forces de sécurité et de la défense civile ont été mobilisés dans les Lieux saints.
Vêtus de blanc, les fidèles ont afflué dès le lever du jour vers le Mont Arafat, également appelé «Jebal Al-Rahma» (Mont de la Miséricorde), une colline d'où le prophète Mahomet a donné son dernier sermon il y a plus de 14 siècles....
http://www.20minutes.fr/ledirect/818140/mecque-rassemblement-mont-arafat-moment-fort-pelerinage

Herman Cain, candidat téflon?
(New York) Durant toute la semaine, Herman Cain a dû se défendre contre des allégations de harcèlement sexuel. Ses explications, changeantes ou contradictoires, ont soulevé plus de questions qu'elles n'en ont résolues.
Le prétendant républicain à la présidence n'a guère mieux paru sur d'autres sujets. Il s'est notamment exposé au ridicule en s'inquiétant tout haut des efforts des Chinois pour se doter d'une «capacité nucléaire», ce qu'ils ont fait en 1964. Ce n'était pas la première fois qu'il gaffait en parlant de politique étrangère.
Mais rien ne semble coller à l'ex-PDG de la chaîne Godfather's Pizza. À la fin d'une semaine franchement horrible sur le plan politique, il continue de faire partie des favoris dans la course à l'investiture républicaine pour l'élection présidentielle de 2012.
Source: http://www.cyberpresse.ca/international/correspondants/201111/05/01-4464836-herman-cain-candidat-teflon.php

Le Cameroun n’a pas fini d’avoir besoin de Paul Biya…
A trois jours près, il aurait pu faire coïncider sa prestation de serment avec le vingt-neuvième anniversaire de son arrivée au pouvoir. Demain, dimanche, Paul Biya se remémorera sans doute ce 6 novembre 1982, où il est devenu chef de l’Etat camerounais. Deux jours plus tôt, le président Ahmadou Ahidjo, dont il était le Premier ministre depuis déjà sept ans, avait pris le monde de court, en démissionnant, à 58 ans, après un peu plus de deux décennies aux affaires.
Durant les treize années qui ont précédé sa nomination comme Premier ministre, Paul Biya avait été tour à tour chargé de mission puis secrétaire général de la Présidence. Au total, il aura passé quarante-neuf de ses soixante dix-huit ans d’âge dans les hautes sphères du pouvoir. Une belle carrière ! Et ce n’est pas fini !...
Source: http://www.rfi.fr/emission/20111105-le-cameroun-pas-fini-avoir-besoin-paul-biya

Grèce : Papandréou négocie les termes de la coalition et sa succession
Le Premier ministre Papandréou discute samedi avec le président grec en vue de la formation d'un gouvernement d'union, qu'il ne dirigerait pas. Dans le nuit, il a obtenu la confiance du parlement après une semaine de psychodrame dans la zone euro.
Les négociations ont commencé. Le Premier ministre grec Georges Papandréou a entamé samedi avec le président Carolos Papoulias des discussions en vue de la formation d'un gouvernement d'union, qu'il ne dirigerait pas, pour extraire la Grèce d'une grave crise économique et politique. "Je ferai tout mon possible en vue de la création d'un gouvernement de large coopération", a lancé Georges Papandréou à l'entrée du bureau présidentiel. "L'absence d'un consensus risquerait d'inquiéter nos partenaires européens sur notre volonté à rester dans le noyau dur de l'euro", a-t-il mis en garde...

Source: http://lci.tf1.fr/monde/europe/grece-le-parlement-vote-la-confiance-une-coalition-attendue-6809168.html

Aucun commentaire: