POUR VOS RECHERCHES

Google

vendredi 11 novembre 2011

AINSI SE REVEILLA LE MONDE CE V ENDREDI11 NOVEMBRE 2011

Ellen Johnson Sirleaf réélue

La présidente sortante, prix Nobel de la paix 2011, a été réélue à la tête du Libéria avec 90,8% des voix.
Cette réélection à l’issue du second tour n’est pas une surprise, car son rival Winston Tubman avait boycotté le second tour de l’élection. Toutefois, la faible participation (37,4%), risque de compliquer la tâche à Mme Sirleaf.
C’est une victoire teintée de crainte pour la suite : l’appel au boycott du second tour lancé par Winston Tubman semble avoir été entendu par la population du Libéria. Conséquence : même si Ellen Johnson Sirleaf a obtenu plus de 90% des suffrages, son action à la tête du pays risque d’être compromise au cours de quinquennat.
"Je vais contacter tous les candidats à la présidentielle. Ce que je leur offrirai n'est pas encore décidé, parce que je ne me suis pas encore concentrée sur la formation du gouvernement", a déclaré jeudi la nouvelle présidente. Elle a estimé que son score du premier tour face à 15 candidats lui donnait la "légitimité" pour gouverner, d'autant que, selon elle, la "participation des électeurs" au second tour a été "suffisante"…. http://info.france2.fr/monde/ellen-johnson-sirleaf-reelue-71217618.html

Lucas Papademos s'attelle au vaste chantier grec
Le nouveau premier ministre aura fort à faire avec un pays qui pense que l'Europe fait fausse route.
Après trois semaines de psychodrame politique, la Grèce s'est enfin dotée jeudi d'un nouveau premier ministre. Le technocrate indépendant Lucas Papademos, qui fut de 2004 à 2009 le bras droit de Jean-Claude Trichet à la Banque centrale européenne (BCE), prêtera serment vendredi à 14 heures, devant le chef de l'État et l'archevêque d'Athènes et primat de Grèce. Ici, l'Église orthodoxe et l'État ne sont pas séparés.
Papademos, 64 ans, dirigera un gouvernement de coalition bénéficiant du soutien de trois partis politiques: le Pasok (socialiste), la Nouvelle Démocratie (centre droit) et le Laos (Alerte populaire orthodoxe). Jeudi, au Parlement, les députés réformistes du Pasok et de la ND se réjouissaient ensemble que leur rébellion de mercredi contre la nomination projetée du terne apparatchik socialiste ¬Pet¬sal¬nikos ait porté ses fruits. Pour Evangelos Antonaros, député ND, «la confusion avait gagné tout le pays. Les gens s'étaient rendu compte que l'enjeu était le maintien de la Grèce dans la zone euro. De partout nous parvenaient des messages appelant à la nomination non d'un politique classique, mais d'un économiste chevronné.»… http://www.lefigaro.fr/international/2011/11/10/01003-20111110ARTFIG00795-lucas-papademos-s-attelle-au-vaste-chantier-grec.php

Yémen: 6 morts et des dizaines de blessés par des tirs d'artillerie
Sanaa - Les forces fidèles au président Ali Abdallah Saleh ont tiré vendredi matin à l'artillerie sur Taëz (sud-est), deuxième ville du Yémen, tuant six personnes, dont un enfant, et en blessant des dizaines d'autres, a-t-on appris de source médicale.
Les bombardements ont fait six morts ce matin (vendredi), tous des civils, et des dizaines de blessés qui ont été transportés à l'hôpital, a indiqué cette source, précisant qu'un enfant de neuf ans figurait parmi les tués.
Les forces de sécurité ont commencé à ouvrir le feu peu après minuit (21H00 GMT, jeudi), sur la zone de la Place de la Liberté, dans le centre de Taëz, où des manifestants s'étaient réunis pour appeler à la chute du président Saleh, ont indiqué des témoins à l'AFP.
Les bombardements se sont intensifiés vendredi matin, ciblant les quartiers de Raoudha et de Zaïd Al-Mouchky, où les protestataires contre le régime yéménite sont particulièrement actifs, selon la même source.
Un manifestant avait déjà été tué jeudi et neuf autres blessés par les forces loyalistes alors que des protestataires défilaient pour réclamer que M. Saleh soit traduit devant la Cour pénale internationale (CPI).
http://www.romandie.com/news/n/_Yemen_6_morts_et_des_dizaines_de_blesses_par_des_tirs_d_
artillerie_111120111011.asp
-----------------
Le bilan du séisme en Turquie s'alourdit
Au moins 12 personnes sont mortes dans le tremblement de terre qui a secoué l'est de la Turquie, mercredi soir, selon un nouveau bilan des autorités.
Les secouristes ont extirpé 29 personnes des décombres à Van, où 25 immeubles se sont effondrés, dont l'hôtel Bayram, où étaient hébergés des journalistes et des secouristes étrangers. Un secouriste japonais a succombé à ses blessures après avoir été sorti des décombres.
Le bilan aurait pu être plus lourd : 22 des 25 bâtiments qui se sont effondrés étaient vacants puisqu'ils avaient été évacués après le puissant séisme du 23 octobre, qui avait fait plus de 600 morts dans la province de Van.
Le tremblement de terre de mercredi était d'une magnitude de 5,7, selon l'institut géologique américain. Depuis le 23 octobre, quelque 1400 répliques ont été enregistrées. Malgré le froid, de nombreux résidents dont la maison ne s'est pas effondrée vivent toujours sous des tentes, par crainte des répliques…
http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2011/11/10/008-bilan-seisme-turquie.shtml

------------------------
Human Rights Watch accuse Damas de crimes contre l'humanité
Malgré le plan de la Ligue arabe pour la sortie des violences, les civils continuent demourir en Syrie. Dans un rapport (PDF) publié ce vendredi 11 novembre, l'ONGHuman Rights Watch (HRW) accuse le régime syrien de "crimes contre l'humanité" dans la ville de Homs, ses forces perpétrant de manière systématique des "abus" contre les civils dans leur répression du mouvement de contestation depuis huit mois.
Alors que la Ligue arabe se réunit vendredi et samedi pour discuter du dossier syrien, HRW reprend les revendications du CNS à son compte et appelle l'organisation panarabe "à suspendre l'adhésion de la Syrie". L'ONG a aussi demandé à la Ligue arabe de réclamer à l'ONU un embargo sur les armes ainsi que des sanctions contre des membres du régime, et de déférer la Syrie devant la Cour pénale internationale (CPI)…. http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2011/11/11/human-right-watch-accuse-damas-de-crimes-contre-l-humanite_1602268_3218.html
----------------------
Prison à vie pour le meneur des "tueurs d'Afghans"
Jugé par une cour martiale de l'Etat de Washington, le sergent Calvin Gibbs a été déclaré coupable d'avoir tué des civils afghans désarmés et d'avoir tranché des doigts sur leurs dépouilles en guise de trophées.
Le sergent Calvin Gibbs, 26 ans, était considéré comme le meneur d'un petit groupe de militaires américains dont les actions en Afghanistan avaient suscité le malaise de toute l'armée. Ils avaient élaboré pour s'amuser des "scénarios" pour exécuter des civils afghans début 2010 dans la province deKandahar, allant jusqu'à prélever des parties des cadavres en guise de trophées (comme des doigts) et jusqu'à prendre des photos avec les dépouilles.
Jeudi, Calvin Gibbs, jugé en cour martiale à la base militaire de Lewis-McChord, au sud de Seattle, a été reconnu coupable de 15 chefs d'accusation, parmi lesquels trois meurtres avec préméditation ; il a été condamné à la prison à vie. Le jury militaire, composé de cinq personnes, avait délibéré pendant cinq heures avant de le déclarer coupable puis de prononcer le verdict. Le condamné pourra déposer une demande de libération conditionnelle après avoir purgé 10 ans de détention.
L'image des Etats-Unis écornée dans le monde entier
L'affaire, qui avait débuté par une enquête sur des faits d'usage de stupéfiants au sein de la brigade d'infanterie "Stryker" à laquelle appartenait Gibbs, a écorné l'image des Etats-Unis dans le monde entier, ont souligné des responsables du Pentagone. Sur des photographies montrées lors du procès en tant que pièces à conviction, on voit Calvin Gibbs et d'autres soldats poser, l'air insouciant, autour de cadavres ensanglantés d'Afghans. Ces clichés ont entraîné des comparaisons avec ceux pris en 2004 des sévices infligés à des détenus de la prison irakienne d'Abou Ghraïb. Calvin Gibbs a nié avoir commis des meurtres et n'a pas souhaité prendre la parole avant l'énoncé du verdict….
http://lci.tf1.fr/monde/amerique/prison-a-vie-pour-le-meneur-des-tueurs-d-afghans-6819125.html
---------------

La crise de la dette en Europe risque de compliquer la riposte contre l'Iran
WASHINGTON - La crise de la dette qui secoue l'Europe pourrait gêner la mise en oeuvre de sanctions économiques dures contre l'Iran, forçant les Etats-Unis à choisir entre intervention militaire ou stratégie d'isolement de la République islamique, estiment des experts américains.
L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a dévoilé mardi un document dans lequel elle exprime de graves inquiétudes concernant le programme nucléaire iranien, s'appuyant sur des informations crédibles selon lesquelles Téhéran oeuvre à la mise au point de l'arme atomique.
Aussitôt Washington et les Européens ont fait part de leur intention d'imposer de nouvelles sanctions à la République islamique. La Russie s'est toutefois opposée à un nouveau train de mesures, ce qui rend improbable toute action en ce sens au Conseil de Sécurité de l'ONU.
Sans marge de manoeuvre aux Nations unies, les Etats-Unis et les 27 pourraient décider de sanctionner directement les exportations iraniennes de pétrole ou la Banque centrale iranienne.
Mais une telle manoeuvre heurterait l'économie européenne, qui semble s'enfoncer dans la crise jour après jour.
L'Europe est visiblement très concentrée sur elle-même en ce moment, avec les difficultés économiques qu'elle connaît, observe Michael Singh, ancien responsable du dossier du Moyen-Orient au Conseil de sécurité national, instance qui relève de la Maison Blanche.
http://www.romandie.com/news/n/_La_crise_de_la_dette_en_Europe_risque_de_compliquer_la_riposte_contre_l_Iran111120110911.asp

--------------------

Affaire du Carlton : les pistes de travail des enquêteurs
Après la découverte de SMS embarrassants, les policiers vont notamment s’intéresser à Dominique Strauss-Kahn pour établir son rôle dans cette affaire de proxénétisme.
Malgré la menace de dessaisissement qui a plané un temps sur leur dossier, les trois juges lillois en charge de l’affaire dite du Carlton n’ont jamais cessé leur enquête. Ils ont établi « un schéma directeur » de leurs futures investigations, axées notamment sur le rôle de DSK, apparu pour l’instant comme simple client, mais aussi sur d’autres protagonistes déjà impliqués dans ce réseau de proxénétisme sur fond de libertinage et peut-être de trafic d’influence.
Selon une source proche du dossier, le proxénétisme pourrait n’être qu’un « voile dans le rideau ». L’audition de DSK, demandée par l’ex-patron du FMI lui-même dès que son nom a été cité, n’est pas encore programmée, mais est toujours prévue. Il devrait alors être interrogé au sujet des multiples SMS échangés avec Fabrice Paszkowski, mis en examen le 21 octobre et écroué. Des textos qui pourraient le mettre en difficulté….
http://www.leparisien.fr/faits-divers/affaire-du-carlton-les-pistes-de-travail-des-enqueteurs-11-11-2011-1714072.php
----------------

Privée d'argent américain, l'Unesco se met en sommeil
L'Unesco a annoncé qu'elle suspendait l'exécution de ses programmes jusqu'à la fin de l'année 2011, à cause de la perte de la contribution financière américaine. Les Etats-Unis ont coupé les crédits à l'agence onusienne après l'admission de la Palestine en son sein.
La "trêve des confiseurs" sera longue cette année à l'Unesco. Pour la première fois de son histoire, l'agence onusienne pour la culture et le patrimoine va connaître une sorte de chômage technique. Les caisses sont vides, plus moyen de fonctionner correctement.
Tous les programmes en cours d'exécution sont suspendus jusqu'à la fin de l'année 2011, a annoncé la directrice générale, Irina Bokova. C'est la perte de la contribution financière américaine qui l'oblige à cet expédient. Washington s'est retiré après l'admission de la Palestine, et 22% du budget de l'Unesco manquent à l'appel, soit 70 millions de dollars cette année. L'arrêt est d'autant plus brutal que cette manne financière est traditionnellement versée en fin d'année…
http://www.franceinfo.fr/monde-culture/privee-d-argent-americain-l-unesco-se-met-en-sommeil-443249-2011-11-10
----------------

Les Etats-Unis vont étudier un nouveau tracé pour l'oléoduc Keystone XL
L'administration américaine a annoncé jeudi 10 novembre son intention d'étudier un nouveau tracé pour un projet controversé d'oléoduc entre les Etats-Unis et le Canada, repoussant la décision au début de 2013, soit bien après l'élection présidentielle américaine de novembre 2012.
Ce choix, qui est une victoire pour les opposants, est fondé sur des inquiétudes concernant des zones naturelles fragiles dans l'Etat du Nebraska (dans le centre du pays), indique le département d'Etat.
La région de Sand Hills "comprend une forte concentration de marais fragiles, un écosystème sensible et d'importantes zones de nappes phréatiques peu profondes". Ce sont ces dernières qui ont suscité le plus de commentaires lors de l'étude d'impact, admet la diplomatie américaine, chargée de la décision finale dans la mesure où l'oléoduc traverse une frontière.
http://www.lemonde.fr/planete/article/2011/11/10/les-etats-unis-vont-etudier-un-nouveau-trace-pour-l-oleoduc-keystone_1602251_3244.html
---------------
Immolations au Tibet: Clinton "alarmée"
La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton s'est dite hier "alarmée" par la répression politique en Chine et par les immolations de moines et de religieuses au Tibet, avant de rencontrer son homologue chinois à Honolulu dans le cadre du Forum Asie-Pacifique (Apec).
"Nous sommes alarmés par les récents événements au Tibet, avec ces jeunes gens qui poussent par désespoir la protestation jusqu'à s'immoler par le feu", a-t-elle déclaré lors d'un discours devant le centre de réflexion East-West Center, juste avant un entretien avec son homologue chinois Yang Jiechi arrivé à Hawaii en compagnie du président Hu Jintao. Hillary Clinton est jusqu'à présent le plus haut responsable de l'administration Obama à s'exprimer publiquement sur les immolations de Tibétains.
Depuis le suicide par le feu en mars d'un jeune bonze du monastère de Kirti, dans la province du Sichuan (Sud-Ouest de la Chine), pour protester contre la répression religieuse, onze moines et nonnes bouddhistes ont suivi son exemple, dont au moins sept sont décédés dans cette province frontalière du Tibet. Le dalaï-lama, chef spirituel des bouddhistes tibétains, a déclaré lundi à Tokyo que le "génocide culturel" mené par la Chine au Tibet était à l'origine de la récente vague d'immolations de Tibétains….
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/11/11/97001-20111111FILWWW00309-immolations-au-tibet-clinton-alarmee.php
-------------

11/11/11 : l'Egypte ferme la pyramide de Khéops
Nous sommes le 11 novembre 2011. Et pour les adeptes de l'ésotérisme, un alignement numérique rare interviendra à 11 h 11. L'occasion pour des milliers de personnes de se retrouver à travers le monde pour des cérémonies ou des danses. Plusieurs pages consacrées à cette date ont fait leur apparition sur Facebook.
Certains attribuent au nombre onze des pouvoirs paranormaux qui offrent un canal de communication avec le subconscient, d'autres voient un caractère mystique dans ce nombre selon eux régulièrement lié à des catastrophes, comme les attaques du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis.
L'Egypte a pris les devants en fermant la pyramide de Khéops à la suite de rumeurs sur des célébrations ésotériques à l'occasion du 11/11/11.
Cette décision intervient "après de nombreuses pressions" d'internautes égyptiens faisant état de célébrations à caractère ésotérique "prévues le 11 novembre 2011 dans l'enceinte de la pyramide", a déclaré à l'AFP Atef Abou Zahab, directeur du département d'archéologie pharaonique.
Le Conseil suprême des antiquités a officiellement confirmé la fermeture vendredi du célèbre site touristique, invoquant toutefois dans un communiqué la nécessité d'y opérer des travaux d'entretien après une forte affluence lors de la fête musulmane de l'Aïd el-Adha, qui vient de s'achever.
Situé à Guizeh, à proximité de la capitale égyptienne, le tombeau du pharaon Khéops, vieux de plus de 4 500 ans, est l'une des sept Merveilles du monde antique, et la seule encore conservée.
http://www.lemonde.fr/international/article/2011/11/11/11-11-11-l-egypte-ferme-la-pyramide-de-kheops_1602260_3210.html

Aucun commentaire: