POUR VOS RECHERCHES

Google

samedi 28 mai 2011

Centre de réhabilitation pour les personnes victimes de handicaps !

Pour changer la vie des personnes handicapées ! « Chanje Lavi », c'est le nom d'un centre de réhabilitation pour les personnes victimes de handicaps, établi sur le site de l'Hôpital Adventiste de Diquini, dans la commune de Carrefour, au sud de la capitale haïtienne. Ce projet financé par Project Hope et administré en collaboration avec Christian Blind Mission (CBM), PROSTHETIKA et Adventist Health International, a été inauguré ce jeudi 26 mai 2011 en présence du secrétaire d'État à l'Intégration des Personnes handicapées, Dr Michel A. Péan et du directeur général de l'Office national d'Assurance Viellesse (ONA), M. Alix Boyer. Comme son nom l'indique, cette institution se donne pour objectif, selon les responsables, de changer la vie des personnes souffrant de déficiences physiques en Haïti.
Haïti: Les personnes qui souffrent de handicaps physiques dont les cas nécessitent un support psychosocial, des services de prothèse, de physiothérapie (adultes et enfants), d'ergothérapie, d'orthèse et des équipements d'aide à la mobilité, peuvent désormais se référer au centre de réhabilitation Chanje Lavi, à l'Hôpital Adventiste de Diquini, à Carrefour. Tous les services susmentionnés sont offerts gratuitement, c'est ce qu'a indiqué le représentant en Haïti de Project Hope, principal bailleur du projet, le Dr Charles Prospère.
Le secrétaire d'État à l'Intégration des Personnes handicapées, Dr Michel A. Péan qui intervenait dans le cadre de cette inauguration a applaudi à cette réalisation et remercié les partenaires du projet. Il a souligné que ce centre va permettre à davantage de personnes victimes de handicaps à récupérer rapidement et à pouvoir reprendre les activités qu'elles menaient antérieurement à leur situation de handicap.
Pour sa part, le représentant en Haïti de Project Hope, le Dr Charles Prospère, a souligné que « les personnes handicapées en quête de réhabilitation physique et mentale, les gens à la recherche de prothèse etc. et qui ont découvert le centre de réhabilitation Chanje Lavi, ont du coup expérimenté une transformation dans leur conception et commencent à croire encore qu'il leur est possible de vivre comme avant ». Plus loin, le Dr Charles a cité en exemple le cas d'une bénéficiaire des services du centre qui « après trois semaines de physiothérapie pour récupérer les fonctions d'une jambe cassée a avoué se sentir déjà prête à reprendre ses activités de commerce. Le Dr Charles croit qu'avec le support de tout un chacun, le centre Chanje Lavi peut être l'un des plus modernes, des plus respectables, des plus équipés où les Haïtiens en situation de handicap, trouveront encore le courage et la force de croire, d'espérer et de changer leur vie.
L'administratrice de l'Hôpital Adventiste de Diquini, Mme Émilie J. Clotaire, a dans son intervention, indiqué que depuis la fin du mois de janvier, date à laquelle le centre a commencé à fonctionner, « environ 200 prothèses ont été préparées à la physiothérapie, 600 personnes sont reçues par mois ». Elle a aussi mentionné qu'un service communautaire est aussi offert dans les foyers où 20 visites sont effectuées par semaine afin d'encadrer les bénéficiaires et leur apporter un soutien psychosocial.
Le centre de réhabilitation Chanje Lavi reçoit les patients du lundi au vendredi, de 7h a.m. à 3h p.m. Selon la Coordonatrice de CBM en Haïti, Gulie Hard, le centre peut recevoir jusqu'à 80 patients par jour.
http://planete.qc.ca/ayiti/ayiticheri/ayiticheri-2852011-186993.html

Aucun commentaire: