POUR VOS RECHERCHES

Google

jeudi 24 février 2011

La coopération en matière de santé du Brésil et de Cuba avance en Haïti

JUAN DIEGO NUSA PEÑALVER, ENVIOYE SPECIAL La coopération de Cuba et du Brésil dans le renforcement du système national de Santé en Haïti dans le contexte de la commission tripartite, avance de façon satisfaisante à près d’un an de la signature des accords correspondants, a déclaré le Docteur Carlos Felipe Almeida D’Oliveira, coordonnateur de projets du Ministère de la Santé de la nation sud-américaine aux envoyés de la presse cubaine.
Le fonctionnaire brésilien s’est réuni avec le docteur Lorenzo Somarriba, chef de la Mission Médicale cubaine en Haïti, dans le cadre du groupe Gestionnaire d de la Commission Tripartite pour l’exécution des accords durant une rencontre dans le siège de l’ambassade du Brésil à Pétion Ville, a six kilomètres à l’ouest de Port-au-Prince, la capitale haïtienne dévastée.
Almeida D’Oliveira a qualifié cette coopération comme la plus grande que détient son pays dans le domaine de la santé avec une autre nation et l’a définie comme une priorité du gouvernement de la présidente Dilam Roussef.
Après avoir souligné la volonté politique de Brasilia et de la Havane dans ce domaine, il a fait savoir que le congrès brésilien a approuvé une enveloppe de 80 millions de dollars pour l’exécution cette année et l’année prochaine différents projets comme la construction se basant sur l’expertise cubaine de quatre hôpitaux communautaires de références dans les localités de Carrefour, Bon Repos, Tabarre et Croix des bouquets, dans le département de l’Ouest très proche de Port-au-Prince
Cet effort prévoit aussi l’achat de 30 ambulances pour le système de santé haïtien, de vaccins et du matériel en appui au programme national d’immunisation et la formation en deux ans de 2000 agents communautaires de santé locaux, une expérience appliquée avec succès au Brésil.
En plus de la remise du financement pour la lutte contre le choléra en Haïti domaine dans lequel il a adressé des éloges en faveur de la brigade cubaine, qui jusqu’à mardi avait sauvé la vie a plus de 69.639 haïtiens contaminés par la dangereuse maladie, qui aujourd’hui présente une mortalité très basse (0.39%) sin avoir a déploré des décès depuis 34 jours consécutifs.

Source : http://www.granma.cubaweb.cu/2011/02/24/cubamundo/artic02.html
Traduction Decky Lakyel Pour Haïti Recto Verso

Commentaires :
L'auteur de cet article a failli ne pas mentionner le secteur haïtien. Heureusement que le mot TRIPARTITE existe. Puisqu'il s'agit de vanter la coopération Brésil/Cuba en faveur d'Haïti on imagine que la troisième manche du triptiyque correspond bien à Haïti.
Loin d'un lapsus évocateur, pour reprendre ces formules-clichés trop usitées, ceci traduit justement le comportement du secteur Haïtien dans la gestion des grands dossiers. Absentéisme à défaut d'une démission nette et claire.
L’utopie la plus grande c’est de vouloir faire croire que l’on arrivera à faire d’Haïti une nation, un pays en racolant bric et broc les morceaux de ce gigantesque puzzle qu’essaient de monter des acteurs divers, hétérogènes et hétéroclites dans leurs visions, dans leurs expériences et leur savoir faire. De gouvernement-marionnette on passera à un pseudo pays désarticulé de la tête au pied qui aura définitivement et indéfiniment besoin d’un soutien pour montrer une face. C’est à se demander ou se cachent-elles, les forces vives de la nation, s’il en reste. Ou est-il ce dernier rempart qui devra rester infranchissable malgré vents et marées pour sauvegarder un soupçon de dignité et le gène du phénix qui renaîtra de ces cendres ?

Aucun commentaire: